Retour

Exposition des photographies de Mark Henley à l’ONU

A l’occasion de sa 69ème assemblée des CITES Standing Committee, le Haut‐Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) a demandé à l’Hospice général d’organiser une exposition et d’éditer un catalogue de photographies de Mark Henley sur le thème des portraits de requérants d’asile.

Ces portraits ont été réalisés en 2016 à Genève, dans le cadre de la Semaine contre le racisme et sous le titre "Il n’y a pas de murs entre nous". Des hommes de 17 pays différents, vivant alors pour la plupart en abri de protection civile, ont été portraiturés. Ils ont ensuite collé eux-mêmes leurs portraits sous forme d’affiches au Rond‐Point de Plainpalais ‐ place passante de Genève ‐ sortant ainsi en pleine lumière dans une société qui semble encore trop souvent ne pas vouloir les voir.

Effet du passage des gens ou actes malveillants? Le lendemain matin, les visages étaient marqués, les yeux rayés... Le photographe a immortalisé ces images défigurées, qui ont donné naissance à une deuxième série de portraits intitulée "facing prejudice" et intégrée dans l’exposition et le catalogue.

Par ailleurs le 29 juin, dans le cadre de cette assemblée, Christophe Girod, directeur général de l’Hospice général, participera à un débat ayant pour thème "les images sont plus parlantes que les mots".

Cet événement est le fruit d’une collaboration entre le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), l’UNHCR et l’Hospice général.

Découvrez le catalogue en version pdf.

Un migrant pose devant son portrait