Retour 9 août 2018

Activ'Été, épisode 4 : l'Orangerie

Notre quatrième épisode de la série Activ’Eté nous mène à la découverte de l’Orangerie, dans le quartier de la Servette. Depuis 33 ans, cette association à but non lucratif permet à certains de nos bénéficiaires (7 en 2018), de renouer avec la vie active et de se réinsérer socialement.

Les personnes en emploi à l’Orangerie sont formées de manière professionnelle aux métiers du jardinage et aux activités de voirie ou encore de nettoyage public.

« Nous proposons nos services autant à des clients privés que publics » nous explique Pierre-Yves, le directeur de l’association. « La majeure partie de notre activité est cependant dédié au secteur Voirie. Cela s’explique en partie car il s’agit d’un secteur à la portée de tout le monde et qui n’implique pas la même exigence de rendement que nos autres activités. De plus, bien que cette activité demande beaucoup d’organisation et d’habileté elle reste propice aux échanges et à l’accompagnement. »

Les travaux de voirie c’est ce que fait Yoanna, 35 ans et bénéficiaire de l’Hospice général. Elle est à l’Orangerie pour une durée de 11 mois :

« On nettoie beaucoup les préaux, les cours d’école mais aussi les parcs et parfois même les rives du lac. Ici, on se sent tout de suite à l’aise et écouté. En plus, le travail que je fais correspond totalement à ma sensibilité écologique, alors tout cela m’intéresse d’autant plus. »

Un tiers de l’activité de l’association est dédiée au secteur du jardinage et paysagisme. L’accent y est mis sur la formation à travers l’apprentissage de gestes-métiers et l’emploi de machines diverses. « Nous insistons sur le travail professionnel que réalise notre équipe. Tous nos jardiniers sont encadrés et formés par un paysagiste de métier. » explique Pierre-Yves.

Mike, également bénéficiaire de l’Hospice général, travaille comme jardinier à l’Orangerie :

« Bachelier en psychologie, la vie a fait que j’ai pris des détours. Une connaissance m’a parlé de l’Orangerie, j’ai donné mon cv et ai passé un entretien. Peu après j’étais pris. Ce qui est vraiment génial, c’est qu’ils nous aident avec les formations. Je suis par exemple passé par le CEFIL. En plus d’une partie financée par le chèque formation, l’Hospice général a aussi contribué et l’Orangerie a payé la différence. Ça c’est un truc qui est vraiment bien. L’aide financière. Niveau ambiance c’est top, surtout dans les jardins malgré le tournus. Dans les jardins on a vraiment une super équipe et les formateurs sont très pédagogues. Tout ce que je sais aujourd’hui c’est grâce à eux. »

Pour plus d’infos sur l’Orangerie, n’hésitez pas à consulter leur site !

Voir aussi:

- Activ'Eté, épisode 1 : Le carrousel des fables

- Activ'Eté, épisode 2 : Genèveroule

- Activ'Eté, épisode 3 : Champel s'Eveille

 

Beneficiaire Orangerie
camion Orangerie
Beneficiaire Orangerie
Beneficiaire Orangerie